Le métier de perspectiviste pour l’architecture

Parmi les nombreux métiers du domaine de l’architecture, on retrouve celui de perspectiviste pour l’achitecture, aussi couramment appelé “infographiste 3D pour l’architecture”. Souvent sollicité sur des projets de grande envergure, il réalise des images photo-réalistes des bâtiments à venir, que ce soit via un point de vue intérieur ou extérieur (les deux sont souvent nécessaires pour de la promotion immobilière).

Le quotidien d’un perspectiviste pour l’achitecture

Un perspectiviste peut exercer son activité en tant qu’employé ou en tant que freelance pour divers types de structures. Les clients et employeurs des perspectivistes sont principalement les agences d’architecture, qui ont besoin de modélisation pour des projets architecturaux de clients, voir pour des projets “concours”.

Les projets “concours” sont des appels d’offres pour architectes pour la réalisation de bâtiments publics ou privés.

On retrouve aussi les promoteurs immobiliers, pour qui les perspectives sont extrêmement importantes car elles représentent l’argument principal de vente de biens à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Viennent ensuite les métiers autour de l’aménagement intérieur et extérieur des maisons, tels que les cuisinistes, les charpentiers, les architectes d’intérieur…

Interview d’une perspectiviste landaise

Nous avons interviewé Lucie, perspectiviste dans l’architecture depuis quelques années dans le sud-ouest de la France, pour vous proposer un rapport du terrain !

– A quoi ressemble une de tes journées types ?

Après avoir passé une année en agence d’architecture, j’ai décidé de me mettre à mon compte. J’ai donc la chance de travailler à la maison ! Je me lève généralement vers le 8h30, mais je n’ai jamais de réveille (le rêve!). Après quoi j’ai ma petite routine du matin. Je commence généralement de travailler vers 9h30. J’essaie de me fixer des période de travaille et des périodes de pause, ce qui me permet de rester concentrée sur mon travail tout en étant attentive à mon bien être. Mes horaires ne sont pas fixes, il m’arrive de finir tôt, vers 16h, et parfois beaucoup plus tard, il m’est déjà arrivé de travaillé jusqu’à 2h du matin pour finir des projets urgents. L’avantage et le problème du statut d’auto entrepreneur : vous êtes votre propre chef de projet !

– Quels outils utilises-tu pour travailler ?

J’utilise principalement Sketchup pour tout ce qui touche à la modélisation 3D. Il est possible de récupérer de nombreux modèles de meubles, d’accessoires, d’environnement extérieur, etc sur la plateforme communautaire de l’outil. Il m’arrive aussi de travailler sur 3DS Max lorsqu’une modélisation nécessite des formes uniques et très précises.

Pour donner de la texture et de la vie aux modélisation, j’utilise principalement Lumion, qui permet d’ajouter du relief, de la lumière, des éléments vivants basés sur inintelligence artificielle, qui ajoutent une première dimension “photo-réaliste” à l’image.

La touche finale, d’une extrême importance, est réalisée sur Photoshop, un logiciel de la suite Adobe consacré à la retouche d’image. Il me permet d’ajouter plein de très petits détails qui font que l’image finale aura de la crédibilité et un effet réaliste !

Laisser un commentaire